Justice exemplaire rendue à Mendoza, Argentine

Quarante ans après les faits, à l’issue d’un procès de plus de 3 ans et 216 audiences, le Tribunal Oral Fédéral N°1 de Mendoza, en Argentine, a condamné à la prison à perpétuité, pour crimes contre l’humanité, les quatre ex-juges fédéraux Rolando Carrizo, Guillermo Petra Recabarren, Luis Miret and Otilio Romano. C’est la première fois que des juges fédéraux sont condamnés en tant que participants à part entière à de multiples enlèvements, tortures et homicides pendant la dictature militaire (1976-1983), pour ne pas avoir poursuivi les crimes qui leur étaient dénoncés.

Cette sentence constitue un précédent historique pour l’Argentine et le monde entier : le tribunal reconnait que la répression systématique exercée par les forces armées et de police a pleinement impliqué le pouvoir judiciaire, ce qui enlevait toute possibilité de protection aux personnes persécutées. La presse américaine et l’espagnole ont immédiatement relevé l’importance de ce jugement, qui fera sans nul doute jurisprudence.

Regrettons que les média français l’aient ignoré, sans doute trop occupés à diffuser des contre-vérités sur la situation dramatique que vit le peuple vénézuélien.

Sources :

http://www.losandes.com.ar/article/la-condena-de-jueces-a-cuatro-ex-jueces-pone-a-mendoza-a-la-vanguardia-en-ddhh?pic=5

https://elpais.com/internacional/2017/07/27/argentina/1501177434_819392.html